Welcome! Anonymous

Information pour choisir : AVAC ou césarienne itérative?

Textes, articles, études, etc...venez y poster toutes les infos sur l'AVAC que vous trouverez

Modérateurs: skeivy, Robine, Mariposa, Karine

Messagepar feeliloute » 03 Juin 2009, 23:03

super interessant et porteur d'espoir! j'y ai lu des choses qui m'ont fait bcp de bien....

merciiiiiiiiiiiii :D
Emilie, maman de la team kamikaz': une grande liloute de 5 ans née par césarienne en urgence et une petite liloute de 2ans 1/2 née par avac et toujours allaitée
feeliloute
AVAChanceuse
 
Messages: 35
Inscrit le: 01 Juin 2009, 11:48

Messagepar Karine » 04 Juin 2009, 12:24

La suite :D

Page 3
Meilleur niveau de preuves : AVAC ou césarienne itérative.
Pas encore traduit.


Quel est le fond du problème?

Pas encore traduit.


Messages clés dans la comparaison entre AVAC et césarienne itérative :
Malgré le caractère limité des données disponibles dans la littérature, les conclusions suivantes semblent claires :

Rupture utérine : la cicatrice utérine est plus suceptible de rompre lors d’une tentative d’AVAC que lors d’une césarienne itérative ; pour la plupart des femmes (voir exceptions ci-dessous), le risque de rupture utérine est d’environ 27 sur 10000 tentative d’AVAC. En d’autres termes, près de 400 femmes devraient être exposées aux risques de la césarienne itérative pour éviter 1 rupture utérine lors d’un AVAC.

Décès du bébé : lorsque la rupture utérine menace la vie du bébé, le risque supplémentaire de décès du bébé suite à ce problème de cicatrice pendant la tentative d’AVAC comparé au risque lors de la césarienne itérative est d’environ 1,4 tous les 10000 AVAC. En d’autres termes, plus de 7100 femmes devraient être exposées aux risques de la césarienne itérative pour éviter le décès d’1 bébé suite à une rupture utérine.

Hystérectomie maternelle : en cas de rupture utérine (RU), certaines femmes devront subir une hystérectomie (ablation de l’utérus). Le risque supplémentaire d’hystérectomie pour cette raison (la RU) est d’environ 3,4 tous les 10000 tentatives d’AVAC lorsque l’on compare aux femmes ayant programmé une césarienne itérative. Cependant, si le’on considère le risque d’hystérectomie toutes causes confondues, les femmes choisissant l’AVAC ne sont pas plus susceptibles de subir une hystérectomie imprévue que les femmes choisissant la césarienne itérative.

Problèmes à propos de risques spécifiques : les facteurs suivants n’augmentent pas le risque de rupture utérine pendant le travail
    o type de cicatrice utérine inconnu
    o incision utérine verticale basse lors d’une précédente césarienne (qui peut avoir été utilisée précocement au cours la grossesse avant l’augmentation de volume de la partie basse de l’utérus)
    o bébé estimé à plus de 4kg
    o grossesse dépassant les 40 semaines

Problèmes concernant d’autres risques : les facteurs suivants sont apparus comme augmentant le risque de rupture utérine, mais trop peu de cas ont été étudiés pour être fiables
    o grossesse gémellaire
    o recours au retournement du bébé par version manuelle externe : retourner en position céphalique un bébé se présentant en siège complet ou décomplété par manipulation du ventre de la mère
Infection : les femmes choisissant la césarienne itérative sont plus susceptibles de développer des infections que les femmes tentant un AVAC.

Utérus multi-cicatriciel : plus il y a de cicatrices à l’utérus et plus le risque de rencontrer des problèmes graves au cours des grossesses et accouchements suivants augmente. Ceci inclut :
    o Rupture utérine lors d’une épreuve de travail future
    o Grossesse ectopique : l’embryon se développe en dehors de l’utérus
    o Placenta prævia : le placenta se développe sur le col de l’utérus
    o Décollement placentaire : le placenta se sépare de l’utérus avant que le bébé ne soit né
    o placenta accreta : le placenta se développe de manière anormale dans l’utérus voire même à travers la paroi de l’utérus.


Quels sont les risques de la césarienne itérative par rapport à une naissance par voie basse ?

Lorsque l’on compare la tentative d’AVAC avec la césarienne itérative, on se focalise souvent sur les risques potentiels de rupture utérine pendant le travail ou sur les problèmes posés lors de cicatrices multiples. Mais ces résultats donnent une vue partielle du problème car ils ne prennent pas en compte les autres risques qui différencient la voie basse et la césarienne itérative. Sont résumés ici quelqu’un des nombreux risques associés à la césarienne en tant que chirurgie ainsi que les quelques avantages (Dans le chapitre « Meilleur niveau de preuves : la césarienne », vous trouverez une comparaison détaillée des risques de la césarienne et de l’AVAC, incluant la probabilité que ces problèmes surviennent).

La plupart des risques connus a été mis en évidence dans des études sur la césarienne en général, et pas uniquement les césariennes itératives. Les études spécifiques laissent entendre que certains de ces risques seraient moindres en cas de césarienne programmée. La question abordée juste après celle-ci pointe les effets secondaires dont la recherche à montré une différence au niveau du risque.

Puisque vous réfléchissez à cela, gardez en tête qu’en moyenne, 3 femmes sur 4 tentant un AVAC ira au bout de l’accouchement par voie basse lorsqu’elles bénéficient d’un accompagnement qui encourage et favorise l’AVAC (et moins de 1 sur 100 souffrira d’une rupture utérine). Même dans les cas où les chances de réussite de voie basse ont été estimées entre 0 et 2 sur une échelle allant jusqu’à 10 (10 étant les chances maximales de réussite), la moitié d’entre elles ont tout de même accouché par voie basse.

Problèmes physiques pour la mère : comparé à la voie basse, la césarienne augmente les risques pour un certain nombre de problèmes physiques. Cela va des moins fréquents mais potentiellement mortels, incluant l’hémorragie (saignements sévères), caillots sanguins/thrombose et occlusion intestinale (due à la cicatrisation et aux adhérences dues à la chirurgie), jusqu’à des problèmes bien plus fréquents tels que douleurs durables et importants ou infection. Même après avoir récupéré de l’opération, la cicatrisation et les adhérences augmentent le risque de douleurs pelviennes chroniques et d’occlusion intestinale.

Séjour à l’hôpital : lorsqu’elle a eu une césarienne, une femme est plus susceptible de voir son séjour prolongé ou d’être ré-hospitalisée ensuite.

Bien-être émotionnel : une femme ayant eu une césarienne pourra être plus exposée au risque de mal-être psychologique et de problèmes émotionnels. Elle est aussi plus susceptible de ne pas être satisfaite de son accouchement qu’une femme ayant accouché par voie basse.

relation mère-enfant : une femme ayant eu une césarienne est plus susceptible d’avoir un contact plus tardif avec son bébé et de ressentir des sentiments négatifs envers lui.

Allaitement : la convalescence post-opératoire représente un défi pour la mise en route de l’allaitement, et un bébé né par césarienne est moins susceptible d’être allaité et de tirer bénéfice de l’allaitement.

Impact sur les bébés : les bébés nés par césarienne sont plus susceptibles :
    o d’être coupés pendant l’intervention (habituellement sans gravité)
    o d’avoir des difficultés respiratoires à la naissance
    o de souffrir d’asthme dans l’enfance ou à l’âge adulte
Impact sur les bébés futurs : une césarienne pour cette grossesse augmente les risques pour les bébés suivants. Certaines études ont montré que les bébés se développant dans un utérus cicatriciel sont plus susceptibles de :
    o naître prématurément
    o peser moins que le poids attendu (retard de croissance)
    o présenter une anomalie physique ou une atteinte du cerveau ou de la moëlle épinière
    o mourir avant ou juste après la naissance.
Karine, maman de 2 garçons.
n°1 né en Janvier 2001 par césarienne programmée pour siège décomplété et faux bassin limite.
n°2 né en Juin 2005, AVAC déclenché à DPA + 3j; le récit: viewtopic.php?f=13&t=98
Avatar de l’utilisateur
Karine
Modératrice
 
Messages: 1043
Inscrit le: 14 Avr 2009, 16:38

Messagepar skeivy » 04 Juin 2009, 13:01

merci encore une fois karine!!!! :D

les chiffres parlent d'eux même, 4oo césa iteratives pour eviter 1 RU!

71oo césa pour eviter 1 décés de bébé cause RU!!

par contre le dernier paragraphes sur les risques pour le bébé futur, euh là je trouve gros et ça me laisse trèèèèèès perplexe!

le reste est super interessant! :)
Séverine, deux filles.
Césa pour RCIU et siége à 42 sa , sous AG en 1996.
Echec AVAC, pas de bol...mauvaise equipe de garde, en 2008.
Un pont entre 2 rives, en paix avec mon histoire, recit ici:
viewtopic.php?f=7&t=301&hilit=accouchement+energetique
Avatar de l’utilisateur
skeivy
Admin
Admin
 
Messages: 3100
Inscrit le: 27 Avr 2009, 21:30
Localisation: Marseille 8éme.

Messagepar Karine » 04 Juin 2009, 14:23

Cà me fait plaisir !! :wink:

Je connaissais les risques pour les bébés suivants en ce qui concerne les risques d'accouchement prématurés et les risques de mort intra-utérine, mais c'est vrai que l'histoire de l'atteinte cérébrale ou de la moëlle épinière, j'ai du mal à voir la raison ... Comme je ne connais pas ces études en particulier, il y a peut-être un biais ou un des facteurs liés au passé des femmes incluses dans l'étude qui pourrait expliquer çà, je ne sais pas.
Karine, maman de 2 garçons.
n°1 né en Janvier 2001 par césarienne programmée pour siège décomplété et faux bassin limite.
n°2 né en Juin 2005, AVAC déclenché à DPA + 3j; le récit: viewtopic.php?f=13&t=98
Avatar de l’utilisateur
Karine
Modératrice
 
Messages: 1043
Inscrit le: 14 Avr 2009, 16:38

Messagepar Robine » 04 Juin 2009, 14:24

"présenter une anomalie physique" ça m'intéresserait de savoir oui...
Audrey, maman de 2 zouaves nés par césarienne, active pour le droit des femmes césarisées à vivre un accouchement respecté.
Un 3ème bébé en préparation, pour une belle naissance respectée en juillet 2013
Avatar de l’utilisateur
Robine
Admin
Admin
 
Messages: 1197
Inscrit le: 16 Mars 2009, 00:43

Messagepar skeivy » 04 Juin 2009, 14:50

Alors dans ce cas, je ne savais pas qu'il y avait des risques pour les bébé suivant!
C'est donc des faits tout de même connu? :shock:
Evidement personne ne nous en parle, le sacro spectre de la RU ecrase tout sur son passage!
Tiens ça m'interesserait de connaitre les statistiques!
Séverine, deux filles.
Césa pour RCIU et siége à 42 sa , sous AG en 1996.
Echec AVAC, pas de bol...mauvaise equipe de garde, en 2008.
Un pont entre 2 rives, en paix avec mon histoire, recit ici:
viewtopic.php?f=7&t=301&hilit=accouchement+energetique
Avatar de l’utilisateur
skeivy
Admin
Admin
 
Messages: 3100
Inscrit le: 27 Avr 2009, 21:30
Localisation: Marseille 8éme.

Messagepar Karine » 04 Juin 2009, 15:36

http://www.childbirthconnection.org/pdf.asp?PDFDownload=tablesA-C

Bon, c'est toujours en anglais, mais voici le lien vers les études utilisées pour écrire la synthèse.
C'est un pdf, et les études concernant les malformations sont listées à partir de la page 73.

Il faudrait faire une recherche sur les études mentionnées, mais là, euh ...., pas le temps :? Désolée :oops:
Karine, maman de 2 garçons.
n°1 né en Janvier 2001 par césarienne programmée pour siège décomplété et faux bassin limite.
n°2 né en Juin 2005, AVAC déclenché à DPA + 3j; le récit: viewtopic.php?f=13&t=98
Avatar de l’utilisateur
Karine
Modératrice
 
Messages: 1043
Inscrit le: 14 Avr 2009, 16:38

Messagepar searchb » 04 Juin 2009, 15:52

skeivy a écrit:Alors dans ce cas, je ne savais pas qu'il y avait des risques pour les bébé suivant!
C'est donc des faits tout de même connu? :shock:
Evidement personne ne nous en parle, le sacro spectre de la RU ecrase tout sur son passage!
Tiens ça m'interesserait de connaitre les statistiques!

je savais les risques pour les bb suivants, concernant le risque de mort foetale avant naissance et de prématurité
j'avais des références d'études sur le sujet sur mon ancien ordinateur - qui a tt bouffé en plantant ...

est ce que certains des autres risques ne sont pas liés aux risques et pb de malposition d'insertion placentaire ? je ne sais pas.
Avatar de l’utilisateur
searchb
Membre d'honneur
 
Messages: 263
Inscrit le: 24 Mai 2009, 11:30

Messagepar feeliloute » 05 Juin 2009, 14:00

j'avais également lu qu'il y a vait plus de risque de développer une endométriose suite à une césa...l'endo étant une migration du tissu utérin à d'autres organes...rien d'étonnant à cela....
Emilie, maman de la team kamikaz': une grande liloute de 5 ans née par césarienne en urgence et une petite liloute de 2ans 1/2 née par avac et toujours allaitée
feeliloute
AVAChanceuse
 
Messages: 35
Inscrit le: 01 Juin 2009, 11:48

Messagepar Nathalie » 05 Juin 2009, 14:12

après mes 2 césriennes j'ai eu une grossesse extra utérine :cry: Mon gygy ma parlé à ce momentlà du fait que ça pouvait être une conséquence de la césar. Mais rien ne sera jamais prouvé :?
Je suis une maman de 6 enfants, j'ai accouché 2 fois par voie-basse après 2 césariennes (AVA2C)
Avatar de l’utilisateur
Nathalie
Modératrice
 
Messages: 45
Inscrit le: 28 Avr 2009, 16:44

Messagepar Mariposa » 05 Juin 2009, 15:56

Il y a 2 ou 3 trucs qui me laissent aussi perplexe....

Je suis quand même sur le cul!! on nous cache donc les conséquences d'une césa sur nos futurs enfants !!
Mais quid du conseil éclairé!!??? Oui, je sais les filles, je crois encore au Père Noël :roll:

Dans mon cas, je constate qu'Adeline a présenté un RCIU sans raisons apparentes suite à ma 1ère césa.....
Sébastien, Adeline et Aurélien: 3 césariennes.... des regrets mais beaucoup d'amour!
Avatar de l’utilisateur
Mariposa
Modératrice
 
Messages: 360
Inscrit le: 28 Avr 2009, 00:35
Localisation: Béziers

Messagepar Karine » 05 Juin 2009, 16:26

Mariposa a écrit:Il y a 2 ou 3 trucs qui me laissent aussi perplexe....

Je suis quand même sur le cul!! on nous cache donc les conséquences d'une césa sur nos futurs enfants !!
Mais quid du conseil éclairé!!??? Oui, je sais les filles, je crois encore au Père Noël :roll:

Ma crainte est encore bien pire : les gynobs sont-ils vraiment au courant eux-mêmes de toutes les conséquences de la césarienne ? :roll:

Mariposa a écrit:Dans mon cas, je constate qu'Adeline a présenté un RCIU sans raisons apparentes suite à ma 1ère césa.....

:(
Karine, maman de 2 garçons.
n°1 né en Janvier 2001 par césarienne programmée pour siège décomplété et faux bassin limite.
n°2 né en Juin 2005, AVAC déclenché à DPA + 3j; le récit: viewtopic.php?f=13&t=98
Avatar de l’utilisateur
Karine
Modératrice
 
Messages: 1043
Inscrit le: 14 Avr 2009, 16:38

Messagepar feeliloute » 05 Juin 2009, 17:41

et bien personnellement je pense qu'ils sont au courant dans les grandes lignes ( cherchent-ils à mettre à jour les sacro-sainte connaissance? :roll: ) mais que même en connaissant le taux minime de RU, ils estiment que toutes ces conséquences sont moins grave qu'une éventuelle RU qui dans leur tête de trouillard se produira à coup sûre avec eux....

leur balance bénéfice/risque n'est pas la même que nous et loin d'être basée sur des faits avérés mais plutôt sur leur conception du danger potentiel immédiat... :(
Emilie, maman de la team kamikaz': une grande liloute de 5 ans née par césarienne en urgence et une petite liloute de 2ans 1/2 née par avac et toujours allaitée
feeliloute
AVAChanceuse
 
Messages: 35
Inscrit le: 01 Juin 2009, 11:48

Messagepar Karine » 05 Juin 2009, 17:46

Certes, personnes ne pensera à les attaquer au tribunal pour les risques cités plus haut, alors que pour la RU, oui ...
Karine, maman de 2 garçons.
n°1 né en Janvier 2001 par césarienne programmée pour siège décomplété et faux bassin limite.
n°2 né en Juin 2005, AVAC déclenché à DPA + 3j; le récit: viewtopic.php?f=13&t=98
Avatar de l’utilisateur
Karine
Modératrice
 
Messages: 1043
Inscrit le: 14 Avr 2009, 16:38

Messagepar feeliloute » 05 Juin 2009, 17:59

c'est sans doute ce qui motive leur raisonnement...sans songer une seule seconde aux conséquences de leurs actes...ils n'ont qu'une obligation de résultat...si bb et maman vont bien ....

ma soeur ( qui a travaillé avec bcp d'obstétricien et de SF pour sa thèse) me disait que la multiplication des actes interventionnistes n'a qu'un seul but...se protéger en cas de souci!
à chaque acte ( déclenchement, amniotomie, perf d'ocyto,épisio, forceps, césa...) ils se disent qu'en cas de procès, on ne pourra pas leur reprocher de pas avoir tenté de rétablir une situation "potentiellement dangereuse ou pouvant le devenir"....en gros, c'est le principe de précaution mais poussé à l'extrème, parce qu'ils considèrent à présent l'accouchement comme qqchose de dangereux en soi!!!

combien sont-ils à penser et agir ainsi? :?
Emilie, maman de la team kamikaz': une grande liloute de 5 ans née par césarienne en urgence et une petite liloute de 2ans 1/2 née par avac et toujours allaitée
feeliloute
AVAChanceuse
 
Messages: 35
Inscrit le: 01 Juin 2009, 11:48

PrécédentSuivant

Retour vers Infos, articles, documentation

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité